[:fr]Entrepreneurs d’intérêt général/Promo 2 : découvrez les 10 défis retenus par le jury[:]

[:fr]

Les 4 et 5 juillet 2017, un jury d’exception s’est réuni au Secrétariat d’Etat chargé du Numérique (voir la composition du jury ici). Leur mission : sélectionner les défis présentés par les administrations, en vue de constituer la deuxième promotion des Entrepreneurs d’intérêt général.

A l’issue de ces auditions, 10 défis de transformation numérique ont été sélectionnés. Ils couvrent des champs variés de l’action publique et ont un lien fort avec l’ouverture et la circulation des données.

A la rentrée, un appel à candidatures sera lancé afin de sélectionner les 22 entrepreneurs qui relèveront ces défis à partir de janvier 2018 !

Un jury réuni pour sélectionner les meilleurs défis de transition numérique et d’innovation ouverte

Les 4 et 5 juillet 2017, les administrations candidates au programme Entrepreneurs d’intérêt général ont présenté leur défi à un jury inédit, réunissant agents publics et personnalités qualifiées, issues du monde associatif et entrepreneurial. Les présentations sous forme de « pitch » ont permis aux candidats et aux membres du jury d’interagir sur les enjeux du défi, les ressources mobilisées et l’environnement de travail proposé aux futurs entrepreneurs.

Nathalie Martin, membre du jury et Directrice exécutive de Wikimédia France: « J’ai beaucoup apprécié l’esprit de ce programme qui se veut à la fois innovant, pragmatique et réaliste. Le jury comprenait d’ailleurs des personnalités aux profils diversifiés mais qui ont en commun l’expertise et l’engagement, qui sont des composantes essentielles de l’intérêt général. Les défis qui ont été sélectionnés sont d’une grande richesse. Surtout, nous sommes convaincus qu’ils sont impactants pour transformer et faire progresser les services publics. »

Les membres du jury ont ainsi été attentifs aux défis qui intégraient le plus possible les objectifs de transformation, d’ouverture et d’entrepreneuriat. Plusieurs nouveautés apportées au programme ont appuyé les appréciations du jury : les défis accueilleront plusieurs entrepreneurs (2 ou 3) aux compétences complémentaires, et les administrations d’accueil devront s’impliquer directement dans le projet via une équipe pluridisciplinaire (EIG, métiers, DSI, etc.).

Une grille de notation, reprenant les critères de l’appel à projets, a ainsi été mise à disposition des membres du jury pour évaluer chacun des 30 défis présentés lors des auditions :

Sélection finale : 10 défis d’intérêt général préfigurant une promotion « tous terrains »

Au total, 10 défis sur les 30 auditionnés ont retenu l’attention des membres du jury. Ils couvrent des domaines variés de l’action publique comme les questions environnementales, l’amélioration des processus métiers et des services aux usagers, l’innovation sociale, l’accompagnement des tissus de TPE/PME dans les territoires, le patrimoine culturel et artistique, les affaires sociales, etc.

Adnène Trojette, membre du jury : « la deuxième promotion des EIG va intervenir sur terre et en mer, à Paris comme en région, sur des enjeux sociaux, économiques, culturels et régaliens. Ce sera une promotion tous terrains ! ».

Découvrir la liste des défis sélectionnés et leurs administrations d’accueil :

  • Les sciences de la donnée au service de la prévention des accidents maritimes, Ministère de la Transition Écologique et Solidaire, Direction des Affaires Maritimes
  • Préfiguration d’une cellule d’exploitation inter-direction du Système national des données de santé, Ministère des Solidarités et de la Santé, Ministère du Travail, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques
  • Développement d’outils d’indexation et de présentation au service du patrimoine matériel et immatériel du Mobilier national, Ministère de la Culture, Direction générale de la création artistique, Service à compétence nationale du Mobilier national
  • Modèle prédictif des interventions de secours aux personnes, Ministère de l’Intérieur, Mission de coordination et d’appui à la valorisation des données
  • FRIIM : Faciliter la Réutilisation et l’Interfaçage des Informations Maritimes de balisage, Ministère des Armées, Service hydrographique et océanographique de la marine
  • Signaux faibles : détecter en amont les entreprises en situation de difficultés pour mieux les accompagner, Ministère de l’Economie, Direction générale des Entreprises et DIRECCTE Bourgogne-Franche-Comté
  • Aide à la lutte contre la fraude financière et l’économie souterraine à partir de données hétérogènes, Ministère de l’Action et des Comptes publics
  • Banque de l’innovation territoriale : une plateforme web pour faire vivre l’écosystème de l’innovation sociale dans les territoires, Commissariat Général à l’Egalité des Territoires
  • Mettre en œuvre des techniques de big data pour réaliser l’évaluation, la sélection et l’échantillonnage des données publiques non structurées, Secrétariat général des ministères sociaux
  • Brigade numérique : mise en place d’un accueil numérique multicanal de la gendarmerie, Direction générale de la gendarmerie nationale (DGGN), Mission numérique de la gendarmerie nationale (MNGN)

En participant au programme Entrepreneurs d’intérêt général, les administrations dont les défis ont été sélectionnés doivent respecter plusieurs engagements, dont :

  • la transparence et l’ouverture des données, le partage des ressources crée par les EIG (données, codes sources, méthodes, etc.) et la mutualisation afin de faire bénéficier au maximum d’autres administrations des développements réalisés
  • la dynamique de transformation de l’administration, en garantissant la mobilité et l’autonomie des entrepreneurs d’intérêt général ainsi que l’investissement des services (métiers et DSI).

Certains des défis non retenus ont en par ailleurs pu être redirigés vers d’autres d’autres types d’accompagnement d’Etalab ou de la DINSIC.

Laure Lucchesi, membre du jury et directrice d’Etalab : « Les défis proposés dans le cadre de la sélection de la 2e promotion 2018 présentent globalement un fort potentiel d’innovation et de transformation de l’administration. Certains de ces projets pourront faire l’objet d’autres types d’accompagnements de la part d’Etalab (projets de datascience et appui interne de nos datascientists ou via notre accord-cadre, PIA, mentoring de l’équipe Etalab, aide à la cartographie et structuration de données, au design, start-up d’Etat, etc.). Une partie des défis présentés peut être réalisée en moins de 10 mois et d’autres nécessitent d’investir à plus long terme. L’effet réseau jouera également, avec des échanges, entraides et synergies entre les équipes DINSIC et les ministères ».

Et la suite ? Un appel à candidatures en septembre et un jury en novembre

La sélection des défis étant close, l’équipe Entrepreneurs d’intérêt général se lance désormais dans la préparation des prochaines étapes :

  • L’élaboration, conjointement avec les administrations, des fiches de poste des futurs entrepreneurs d’intérêt général d’ici le lancement d’un appel à candidature au cours du mois de septembre ;
  • L’audition des entrepreneurs candidats par le jury EIG, qui se réunira une seconde fois en novembre, en présence des mentors opérationnels des 10 administrations sélectionnées ;
  • L’intégration des 22 entrepreneurs d’intérêt général dans leur administration dès janvier 2018 pour une durée de 10 mois..

Enfin, pour garantir la pérennisation et la cohésion du Programme Entrepreneurs d’intérêt général, les entrepreneurs de la première promotion pourront suivre et accompagner les futurs entrepreneurs, tout comme les membres du jury, qui pourront suivre un défi de leur choix dans la durée.

Plus d’informations :

[:]