Rechercher

Mardi 5 août 2014 2 05 /08 /Août /2014 21:41

http://www.opengovpartnership.org/sites/default/files/styles/ogp_slideshow/public/SummitLogo1.png?itok=5zqyzUmr

 

Le Partenariat pour le Gouvernement Ouvert (Open Government Partnership ou OGP), initiative multi-latérale que la France a rejoint en avril dernier, vient d’élire son comité directeur (« Steering Committee »).

Au terme d’un processus électoral débuté mi-juin par l’envoi de la candidature française par Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat et de la Simplification, la France a été élue par ses homologues pour un mandat de deux ans, qui débutera en octobre 2014.

Classée quatrième à l’issue de ce vote, auquel 58 des 64 pays membres ont participé, la France est ainsi l’un des 8 Etats candidats sélectionnés pour rejoindre le comité directeur de l’OGP. La France siègera aux côtés des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Brésil, de la Croatie, de la Géorgie, des Philippines et de la Tanzanie. Les sièges de l’Indonésie, du Mexique et de l’Afrique du Sud – actuels et futurs co-présidents de l’OGP, n’étaient en effet pas soumis à renouvellement.

Aux côtés de ces 11 états, de nouveaux représentants de la société civile ont également été élus pour compléter à parts égales ce comité directeur. Celui-ci fixe les grandes orientations du Partenariat, et se réunit au moins trois fois par an, dont une rencontre de niveau ministériel.

Cette représentation au comité directeur permettra à la France d’enrichir l’action de l’OGP en faveur de la transparence de l’action publique et de la gouvernance ouverte, de l’intégrité publique, de la lutte contre la corruption et de l’essor du numérique et des nouvelles technologies, et d’y promouvoir une voix française. 

Convaincue que ses atouts constitueront d’importants leviers pour promouvoir les principes du gouvernement ouvert à travers le monde, la France a affirmé dès son adhésion sa volonté de prendre une part active au développement du Partenariat. Au sein du comité directeur, elle entend contribuer à nourrir un dialogue fructueux avec ses partenaires. Elle les fera bénéficier de son expérience et de ses propres innovations, et enrichira en retour sa vision des apports d’une communauté engagée de réformateurs de l’Etat à travers le monde.

Alors que débute tout juste l’élaboration de son Plan d’action national, la France bénéficiera de l’échange des bonnes pratiques en termes d’open data et de gouvernement ouvert.

La passation aura lieu à New York en septembre prochain, en présence du Secrétaire d’Etat Thierry Mandon.

 

Retrouvez tous les résultats de l’élection au Comité Directeur de l’OGici .

 

 

 

Jeudi 24 juillet 2014 4 24 /07 /Juil /2014 16:00

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/6b/Plaque_de_rue_de_la_Place_Beauvau.jpg

 

 

Le ministère de l’Intérieur assure l’exécution de l’action 01 du programme budgétaire 122, « aides exceptionnelles aux collectivités territoriales ». Ce programme comprend les subventions d’investissement des collectivités territoriales accordées au titre de la « réserve parlementaire » et de la « réserve ministérielle ».


Le ministère de l'Intérieur communique chaque année à la Cour des comptes les montants alloués par département et par commune au titre de ces deux réserves et publie au sein de cette rubrique les tableaux récapitulatifs d'attribution de ces subventions depuis l'année 2011.

 

Les subventions attribuées au titre de la réserve ministérielle pour les années 2012 (27,7 millions d'euros) et 2013 (13,4 millions d'euros) viennent quant à elles d'être mise à disposition sur la plateforme data.gouv.fr dans un format réutilisable.

 

Les données relatives à la réserve parlementaire 2013 feront l’objet d’une publication ultérieure dans le cadre des documents accompagnant la loi de finances.

 

Mercredi 23 juillet 2014 3 23 /07 /Juil /2014 11:32

Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat et de la Simplification, a rendu visite à la DILA, ce mardi. En effet, la Direction de l’Information Légale et Administrative a publié, vendredi dernier 5 jeux de données supplémentaires (plus de détails ici), après l’ouverture des Codes, lois et règlements, des Conventions Collectives Nationales et des Circulaires, quelques jours plus tôt (plus de détails ici). Cette visite a permis de remercier les équipes pour leur travail et d’annoncer les prochains chantiers.

 

DSCF7705.jpg 

« C’est une avancée concrète, conformément à la volonté du Gouvernement, a dit Thierry Mandon, et je suis heureux que vous ayez pu travailler avec Etalab sur le sujet. » Notre équipe avait accompagné la DILA dans cette mise à disposition sous licence ouverte et poursuit cette collaboration pour l’ouverture de nouveaux jeux de données, relatifs à des décisions de justice. « Ces prochaines étapes doivent arriver vite », a souligné le membre du Gouvernement.


 

L’ouverture des cinq nouveaux jeux correspond à des finalités essentielles de l’open data : une plus-value démocratique forte (c’est une nouvelle étape dans les efforts de la DILA pour l’accès des citoyens au droit), un meilleure pilotage des politiques publiques (l’analyse des données libérées pourra éclairer les décideurs publics sur les orientations à privilégier), ainsi que des opportunités économiques importantes.

 

Thierry Mandon a notamment insisté sur la capacité des acteurs de l’open data à rendre concrètes ces plus-values potentielles ou existantes : « Nous pouvons parler d’open data au grand public, c’est une évidence, a-t-il rappelé. Mais pour cela, il faut chiffrer, montrer et expliquer encore et toujours quels en sont les bénéfices. Les débats numériques qui arrivent seront l’occasion de le faire avec Etalab, la DILA, et tous les acteurs, publics et privés, qui ont des idées à faire valoir. »

 

Service du Premier Ministre, la DILA travaille sur bien d’autres sujets que l’open data : découvrez ici l’activité de la Direction de l'information légale et administrative.

 

 

Lundi 21 juillet 2014 1 21 /07 /Juil /2014 18:48

blog-2014-7-2-okfestival.png

 

Du 15 au 17 juillet, Etalab a participé à l'Open Knowledge Festival à Berlin. Organisée par l’association Open Knowledge Foundation, cette réunion annuelle rassemble la communauté internationale de l’open data.

 Lors de la session Open Government Data updates from around the world, les innovations françaises ont été présentées devant une centaine de personnes : évolutions de la plateforme data.gouv.fr, administrateur général des données, Open Fisca, adhésion à l’Open Government Partnership et candidature au Comité de Pilotage. Les projets initiés par la société civile, et soutenus par Etalab, ont ensuite été présentés par OKF France : Base Nationale d’Adresse avec OpenStreetMap, Fabrique de la Loi par Regards Citoyens, OpenFoodFacts, balises météo PiouPiou, Calculateur du Domaine Public et Ecole des données par OKF France.

Les présentations de tous les pays sont disponibles ci-dessous. 

 

L’événement a également permis de nombreux échanges avec nos homologues, notamment du Royaume-Uni, du Chili, du Canada, du Mexique, de la Sierra Leone et du Burkina Faso.

Appuyé notamment par la Banque Mondiale et l'Open Data Institute, ce dernier vient de lancer début juin le portail national data.gov.bf. Une première réutilisation des données publiques "nos écoles, nos données" permet d'accéder à la liste géolocalisées des écoles du pays. 

 

Comme data.gouv.fr, la plateforme accueille elle aussi des données de la société civile, et des pistes de coopération ont été identifiées avec Etalab pour accompagner le développement du site et de la politique d’open data, au Burkina Faso, et potentiellement plus largement dans les pays francophones.

Okfest-2-copie-1.jpg

 

 


La Conférence de Paris

 

Retrouvez  toute la Conférence de Paris Open Data & Open Gov

en vidéo

 

Logo-OpenGouvFR-29-11

 

 

Nous suivre

         

Data.gouv.fr en vidéo

Facebook

 
 

Toutes les vidéos Etalab

Photos


Created with Admarket's flickrSLiDR.

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés