Datalift Camp : résumé d’une journée de formation-action au « Web Sémantique » chez Etalab

Aucun commentaire sur Datalift Camp : résumé d’une journée de formation-action au « Web Sémantique » chez Etalab

Etalab, chargée de coordonner l’ouverture des données publiques, a accueilli le 10 octobre dernier « le DataLift Camp » en
présence des membres du consortium Datalift, Charles Nepote (FING) et François Scharffe (LIRMM, Datalift), et de plus d’une quarantaine de participants producteurs de données, fournisseurs
de plateformes, acteurs publics et experts de l’Open Data en France (de l’EURECOM, l’INSEE, l’INRA, Logica, Mondeca, l’IGN, le Ministère de l’Intérieur…).

workshop-datalift-6141.JPG

Après le mot d’accueil de Charles Ruelle pour Etalab, Charles Nepote engage la conversation

 

La matinée a commencé par une introduction au web sémantique, ses enjeux et ses usages. Charles Ruelle, directeur technique de la mission Etalab, a d’ailleurs rappelé à cette occasion « Le
« web des données » (ou web sémantique), est la promesse d’un web centré sur les données, un web où les données de toutes formes et de tous acteurs se trouvent normalisées,
identifiées sans ambiguïté et reliées les unes aux autres. Ces technologies appliquées à l’Open Data faciliteraient la création de nouveaux services, de nouveaux usages, et de nouveaux
croisements de données.
».

 

Les technologies du web sémantique permettent notamment aux données ouvertes « Open Data », d’être normalisées, identifiées sans ambiguïté et d’être reliées les unes aux autres. 

 

Vidéo pédagogique de présentation du web des données : «  Le web des données ouvertes et liées,
qu’est ce que c’est ?
 »

 

workshop-datalift 6139

 

Ont ensuite suivies les présentations de Gabriel Kepeklian, responsable Recherche et Développement à Atos et de François Scharffe,
coordinateur du projet Datalift et chercheur en Intelligence Artificielle et en Web Sémantique.

 

workshop-datalift 6134

Présentation de DataLift par François Scharffe, Datalift Camp 9 et 10 octobre 2012, p.9

 

« Les mains dans le cambouis »

Après cette session plénière, les participants ont été invités à soumettre leurs idées de jeu de données et à former des groupes.

Fanny Maestracci de Suez Environnement a démarré par l’idée de travailler sur « l’eau », « l’impact sur les
collectivités », la « qualité de l’eau dans les communes ». C’est ensuite Eric Cossa de Picardie Tourisme qui
a pris la parole, intéressé par les données aussi bien touristiques, que par des croisements de données géographiques, météorologique, et/ou environnementales.

 

workshop-datalift 6144« Brainstorming » en fin de matinée

Après consultation de chacune des personnes présentes lors de cette journée de formation, les groupes « Prénoms », « INSEE », « Evénements »,
« Environnement », « Géolocalisation » et « DCAT » ont été définis pour le travail de l’après-midi.

La veille, au cours du Datalift Camp du 9 octobre, les groupes avaient abordé les sujets de croisement de données INSEE avec celles du Code Officiel Géographique ; les données de
transport ; le budget des collectivités ; les prénoms ; et le croisement de données Open Food Facts.

workshop-datalift 6151

Le groupe Environnement (Alimentation/Agronomie) travaille à l’interconnexion des données.

 

Un bilan positif

Les équipes formées ont été enthousiastes, inventives, ce malgré les quelques problèmes techniques rencontrés (de syntaxe, de conversion des données…). Pour certains d’entre eux, l’utilisation de
la plateforme Datalift était une première qui s’est avérée prometteuse. Tandis que pour d’autres, participer au Datalift Camp correspondait à une continuité dans leurs recherches :

Par exemple, Christian Quest d’Open Street Map affirmait l’atout d’une formation au web sémantique : « le web
sémantique est avant tout un apport de qualité à un travail de recherche déjà en cours ».

Stéphan Bernard de l’IRSTEA a parlé de web sémantique comme « d’un moyen de trouver des clefs  pour identifier les données
utiles dans le cadre d’une recherche appliquée » et « de distinguer des données similaires avec des intitulés différents ».

Enfin, Nicolas Chauvat de Logilab évoquait l’intérêt du Datalift Camp, sa société étant spécialisée dans l’informatique scientifique et
le web sémantique.

 

workshop-datalift-6184.JPG

Datalift Camp : et maintenant ?

Datalift est un logiciel libre, ce qui permettra aux participants de poursuivre leurs travaux avec le concours des référents du consortium pour arriver à un résultat abouti.

Datalift poursuit ses travaux de développement pour faciliter l’élévation sémantique de données.

Enfin, dans le cadre des Dataconnexions, la FING prévoit un hackathon « données 5
étoiles » courant novembre 2012 pour « valoriser les données sémantiques produites ».

Toute l’équipe d’Etalab remercie vivement les participants et les techniciens experts pour leur contribution enrichissante à cette deuxième session du Datalift Camp.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

À propos de l'auteur:

Service du Premier Ministre chargé de l'ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française Data.gouv.fr

Etalab / SGMAP

Service du Premier ministre, au sein du Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique, en charge de l'ouverture des données publiques et du gouvernement ouvert

Suivez-nous

Haut de page