La France entre au Comité Directeur de l’OGP

Aucun commentaire sur La France entre au Comité Directeur de l’OGP
La France entre au Comité Directeur de l’OGP

Le Partenariat pour le Gouvernement Ouvert (Open Government Partnership ou OGP), initiative multi-latérale que la France a rejoint en avril dernier, vient d’élire son comité directeur (« Steering Committee »).

Au terme d’un processus électoral débuté mi-juin par l’envoi de la candidature française par Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat et de la Simplification, la France a été élue par ses homologues pour un mandat de deux ans, qui débutera en octobre 2014.

Classée quatrième à l’issue de ce vote, auquel 58 des 64 pays membres ont participé, la France est ainsi l’un des 8 Etats candidats sélectionnés pour rejoindre le comité directeur de l’OGP. La France siègera aux côtés des Etats-Unis, du Royaume-Uni, du Brésil, de la Croatie, de la Géorgie, des Philippines et de la Tanzanie. Les sièges de l’Indonésie, du Mexique et de l’Afrique du Sud – actuels et futurs co-présidents de l’OGP, n’étaient en effet pas soumis à renouvellement.

Aux côtés de ces 11 états, de nouveaux représentants de la société civile ont également été élus pour compléter à parts égales ce comité directeur. Celui-ci fixe les grandes orientations du Partenariat, et se réunit au moins trois fois par an, dont une rencontre de niveau ministériel.

Cette représentation au comité directeur permettra à la France d’enrichir l’action de l’OGP en faveur de la transparence de l’action publique et de la gouvernance ouverte, de l’intégrité publique, de la lutte contre la corruption et de l’essor du numérique et des nouvelles technologies, et d’y promouvoir une voix française.

Convaincue que ses atouts constitueront d’importants leviers pour promouvoir les principes du gouvernement ouvert à travers le monde, la France a affirmé dès son adhésion sa volonté de prendre une part active au développement du Partenariat. Au sein du comité directeur, elle entend contribuer à nourrir un dialogue fructueux avec ses partenaires. Elle les fera bénéficier de son expérience et de ses propres innovations, et enrichira en retour sa vision des apports d’une communauté engagée de réformateurs de l’Etat à travers le monde.

Alors que débute tout juste l’élaboration de son Plan d’action national, la France bénéficiera de l’échange des bonnes pratiques en termes d’open data et de gouvernement ouvert.

La passation aura lieu à New York en septembre prochain, en présence du Secrétaire d’Etat Thierry Mandon.

Retrouvez tous les résultats de l’élection au Comité Directeur de l’OGP ici .

 

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

À propos de l'auteur:

Service du Premier Ministre chargé de l'ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française Data.gouv.fr

Tags:

Etalab / SGMAP

Service du Premier ministre, au sein du Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique, en charge de l'ouverture des données publiques et du gouvernement ouvert

Suivez-nous

Haut de page