Retour sur le 1er data camp de l’Assemblée nationale

Commentaires fermés sur Retour sur le 1er data camp de l’Assemblée nationale
Hôtel de Lassay - Premier Data Camp de l'Assemblée nationale,

©Assemblée nationale

Samedi 26 novembre avait lieu le premier data camp organisé par l’Assemblée nationale. Après l’ouverture de la plateforme open data data.assemblee-nationale.fr en juin 2015, la publication du plan d’action de l’Assemblée nationale pour le Partenariat pour un gouvernement ouvert en juillet 2015 et avant la session du sommet mondial #OGP16 sur le parlement ouvert du 8 décembre prochain,  l’organisation de cet événement marque une nouvelle étape dans l’ouverture de l’Assemblée nationale.

Près d’une centaine de participants s’étaient réunis dans l’Hôtel de Lassay pour imaginer de nouveaux usages des données parlementaires. Voici quelques exemples des projets réalisés.

Peut-on classer automatiquement des textes comme étant de gauche ou de droite ?

A partir du corpus des questions écrites et de l’appartenance politique des députés, un petit groupe a tenté d’apprendre quels sont les mots, les bigrammes (groupes de deux mots) et les trigrammes (groupe de trois mots) caractéristiques de la droite ou de la gauche. A terme, ce travail pourrait permettre de classifier automatiquement des textes en leur attribuant une tendance politique.

Peut-on générer automatiquement les textes des questions écrites ?

« Je suis fier que, grâce à ce Président, nos armées soient accueillies comme elles le sont en Afrique. Avec quelles mesures concrètes atteindrez-vous l’objectif que vous vous êtes vous-même fixé, et qui est contesté par plusieurs membres de votre gouvernement comme par une partie de votre majorité ? C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, la police nationale saisit le procureur pour déplacement provisoire lorsqu’il y a des cas de maltraitance constatés.  Mais ce sont des cas de maltraitance ! (Applaudissements sur quelques bancs du groupe SRC et sur les bancs du groupe écologiste. »

Ce texte n’a  pas été prononcé par un député mais généré par un algorithme qui a été entraîné sur le corpus des questions écrites. Le projet était essentiellement ludique, mais cette approche pourrait permettre de mieux comprendre et analyser la structure les débats à l’Assemblée. Le code source utilisant des réseaux de neurones récurrents a été publié sur Github  et pourra être réutilisé.

La plateforme nosdeputes.fr a-t-elle eu un effet sur l’activité des députés ?

nombre de questions écrites au cours du temps

Analyse de l’évolution du nombre de question écrite au cours du temps

Connu pour avoir lancé la plateforme nosdeputes.fr en 2009, le collectif Regards Citoyens s’est lancé dans un exercice d’introspection pour étudier si la parution de ses indicateurs sur l’activité des députés avait eu un effet rétroactif sur le comportement des députés. L’analyse montre que l’augmentation du nombre de questions écrites au cours du temps précède la sortie de nosdeputes.fr. C’est sans doute l’introduction de la possibilité de poser des questions par email plutôt que sur papier qui explique cette évolution. Le code source de cet analyse peut aussi être consulté sur Github.

Y a-t-il un lien entre le nombre d’amendements déposés et la probabilité qu’un amendement soit adopté ?

Le collectif Regards Citoyens s’est interrogé sur le lien entre le nombre d’amendements déposés et la probabilité qu’un amendement soit adopté. Il ressort de l’analyse que ce sont plus l’appartenance à la majorité et l’appartenance à une commission qui expliquent le ratio d’amendements adoptés par député.

Qui a voté quoi ?

Visualisation des votes à l'Assemblée nationale

Visualisation des votes sur l’amendement n° 153 de la Commission des affaires sociales et l’amendement identique n° 33 de M. Accoyer à l’article 43 du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 (première lecture)

Au parlement européen, les votes des députés peuvent être directement visualisés sur un écran. A l’Assemblée nationale, seuls les votes lors des scrutins solennels sont enregistrés mais il n’existe pas d’outil pour visualiser en direct ce qu’a voté l’Assemblée. Le collectif Regards Citoyens a développé un outil qui permet d’avoir une visualisation interactive du vote. L’outil peut être consulté sur le site https://regardscitoyens.github.io/mapHemicycle/.

Comment standardiser les données issues des consultations citoyennes ?

Le collectif Cap-Collectif qui développe une plateforme de consultation en ligne, qui avait notamment été utilisée lors de la consultation sur le projet de loi pour une République numérique a travaillé sur la définition de standards pour développer l’interopérabilité des données issues des différentes consultation en ligne. Le résultat de leur travail est disponible sur framapad et GoogleDrive.

Comment organiser des consultations citoyennes ?

Un groupe de travail s’est penché sur l’organisation des consultations citoyennes et s’est interrogé sur les conditions de succès de ces consulations.

Comment organiser la table ronde « L’association des citoyens au travail parlementaire » lors du sommet OGP ?

Groupe de travail au Datacamp de l'Assemblée nationale

©Assemblée nationale

La philosophe Claire de Chessé, qui anime lors du sommet du Partenariat pour un gouvernement ouvert une table ronde sur l’association des citoyens au travail parlementaire, a réfléchi avec un petit groupe de personnes à l’organisation de cette table ronde.

Où sont les bénéficiaires de la réserve parlementaire ?

Depuis 2013, l’Assemblée nationale publie les données de l’ensemble des bénéficiaires de la réserve parlementaire. En géocodant les adresses des bénéficiaires, un groupe a réalisé une carte de France des bénéficaires.

Qui en a parlé ?

Visualisation d'un outil de requête dans les débats parlementaires

Visualisation d’un outil qui permette de faire des recherches dans l’historique des débats

Il n’est pas toujours facile de trouver qui a parlé d’un sujet donné. A partir de la base de données des débats parlementaires, un groupe de travail a développé une interface graphique qui permet de faire des requêtes par thème et d’identifier rapidement les parlementaires qui sont intervenus sur un sujet. Cet outil pourrait être utile aussi bien aux citoyens, aux journalistes ou aux parlementaires eux-mêmes qui souhaitent rapidement retrouver les prises de position des uns et des autres sur un sujet donné.

 

Ce premier data camp a montré la richesse des données mises à disposition par l’Assemblée nationale et le foisonnement des idées issues de la société civile pour comprendre et améliorer le travail parlementaire.

En conclusion, la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Sandrine Mazetier, a souligné qu’en « inventant de nouvelles manières d’accéder au quotidien de l’Assemblée nationale », les participants donnent aux parlementaires « l’opportunité de nous interroger sur nos propres pratiques et sur l’exercice du pouvoir législatif ».

Suite à cet événement, l’Assemblée nationale a sélectionné deux projets sur lesquels elle va continuer à travailler avec les participants, la visualisation des votes solennels proposée par Regards Citoyens et la cartographie de la réserve parlementaire.

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

À propos de l'auteur:

Etalab / SGMAP

Service du Premier ministre, au sein du Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique, en charge de l'ouverture des données publiques et du gouvernement ouvert

Suivez-nous

Haut de page