Le ministère de l’Education Nationale met en ligne les indicateurs de résultat des lycées 2012

Aucun commentaire sur Le ministère de l’Education Nationale met en ligne les indicateurs de résultat des lycées 2012
Le ministère de l’Education Nationale met en ligne les indicateurs de résultat des lycées 2012

Les indicateurs de résultats des lycées 2012 sont téléchargeables ici. Ces trois indicateurs permettent d’évaluer l’action propre de chaque lycée. Ils sont établis à partir des résultats des élèves au baccalauréat et de leur parcours scolaire dans l’établissement. Les lycées d’enseignement général et technologique et les lycées professionnels, publics et privés sous contrat, sont concernés.

Les objectifs

L’objectif des indicateurs de résultats des lycées est double :

  • rendre compte des résultats du service public national d’éducation,
  • fournir aux responsables et aux enseignants des lycées des éléments de réflexion pour les aider à améliorer l’efficacité de leurs actions.

Les trois indicateurs

Trois indicateurs sont publiés pour juger des résultats d’un lycée. Ils sont établis à partir des résultats des élèves ayant passé le baccalauréat et des données liées au déroulement de leur scolarité :

  • le taux de réussite au baccalauréat,
  • le taux d’accès de seconde et de première au baccalauréat. Ce taux ne tient pas compte du nombre d’années nécessaire,
  • la proportion de bacheliers parmi les sortants.

Ces indicateurs donnent des points de vue complémentaires sur les résultats des lycées. Ils proposent une appréciation relative de la valeur ajoutée de ces établissements, en tenant compte de leur offre de formation et des caractéristiques de leurs élèves en termes d’âge, d’origine sociale, de sexe et de niveau scolaire.

Il faut s’efforcer d’éliminer l’incidence des facteurs de réussite scolaire extérieurs au lycée pour essayer de conserver ce qui est dû à son action propre. La question est de savoir ce qu’un lycée a « ajouté » au niveau initial de ses élèves. Si un lycée présente une valeur élevée pour un indicateur, ce peut être dû au fait :

  • qu’il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part,
  • ou qu’il a su développer chez des élèves, peut-être moins bien dotés au départ, les connaissances et les capacités qui ont permis leur succès.

Les données prises en compte

Les résultats d’un établissement sont une réalité complexe. Le taux de succès d’un lycée dépend fortement des caractéristiques de ses élèves, indépendamment de la qualité de l’enseignement qui y est dispensé.

Pour en donner une image, l’analyse combine des facteurs individuels (âge et sexe, niveau scolaire à l’entrée du lycée, origine sociale) et des facteurs liés à la structure de l’établissement
(pourcentage de filles, part des élèves en retard scolaire, part des élèves issus de chaque catégorie socioprofessionnelle).

Pour juger de l’efficacité d’un lycée, il convient donc de comparer la réussite de chacun de ses élèves à celle des élèves comparables scolarisés dans des lycées comparables.

Cette complexité fait qu’il serait dangereux d’établir un palmarès entre les lycées ou les comparer, en n’utilisant qu’une partie des indicateurs de valeur ajoutée.

Les nouveautés de la session 2012

 À partir de la session 2012, les indicateurs relatifs au baccalauréat professionnel sont calculés selon la même méthodologie que ceux du baccalauréat général et technologique.

 Outre l’âge, l’origine sociale et le sexe des élèves, les taux attendus de réussite et d’accès au baccalauréat professionnel prennent désormais en compte le niveau scolaire à l’entrée en classe
de seconde.

 

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

À propos de l'auteur:

Service du Premier Ministre chargé de l'ouverture des données publiques et du développement de la plateforme française Data.gouv.fr

Etalab / SGMAP

Service du Premier ministre, au sein du Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique, en charge de l'ouverture des données publiques et du gouvernement ouvert

Suivez-nous

Haut de page