scanR : le moteur et les données de la recherche

Commentaires fermés sur scanR : le moteur et les données de la recherche
scanR : le moteur et les données de la recherche

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche dévoile aujourd’hui scanR, le moteur de la recherche et de l’innovation. Il se présente comme une application web d’aide à la caractérisation des structures de recherche publiques (unités de recherche, institutions publiques) et privées (entreprises), quels que soient leur discipline ou leur secteur.

scanR combine des informations extraites des sites web des structures de recherche et des données ouvertes enrichies, concernant près de 17 000 acteurs de la recherche implantés en France : publications et thèses, implication dans des projets de recherche collaborative, essaimage d’entreprises, brevets…

Grâce à son moteur de recherche qui indexe l’ensemble des sources de données, scanR permet aux utilisateurs d’identifier des acteurs français travaillant sur une problématique de recherche spécifique. Cette application constitue donc un point d’entrée privilégié et unifié vers un ensemble de ressources, qui permettent de caractériser l’implication dans la recherche et l’innovation des différents acteurs français et les relations qui les unissent.

scanR2

Le mode d’alimentation en données de scanR ne permet pas de garantir l’exhaustivité du référencement des publications, brevets, thèses et financements, et s’accompagne donc d’un mécanisme de contribution collaborative (crowdsourcing). L’application permet en effet à chaque utilisateur de faire remonter de façon simple des remarques et des erreurs ou de proposer des enrichissements directement sur les pages des structures de recherche.

Le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche rend également disponibles les données associées à l’application scanR. Ces données sont publiées sur le portail open data de l’enseignement supérieur et à la recherche et sur le portail data.gouv.fr.

Les jeux de données suivants sont disponibles :

L’application scanR, comme le portail open data de l’enseignement supérieur et de la recherche, sont deux exemples des avancées du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche en matière d’ouverture des données publiques et de gouvernement ouvert.

Ces avancées s’inscrivent dans le cadre des engagements internationaux pris par la France : ouverture des données de la recherche (engagement pris lors de la signature de la Charte Open Data du G8), renforcement de la politique d’ouverture et de circulation des données (engagement 15 du Plan d’action national de la France au sein du Partenariat pour un gouvernement ouvert).

Tweet about this on TwitterShare on Google+Share on FacebookShare on LinkedInEmail this to someone

À propos de l'auteur:

Etalab / SGMAP

Service du Premier ministre, au sein du Secrétariat Général pour la Modernisation de l'Action Publique, en charge de l'ouverture des données publiques et du gouvernement ouvert

Suivez-nous

Haut de page